lundi 27 février 2017

Macron ou l'arnaque du remboursement des dents et des lunettes

CE QU'IL FAUT SAVOIR ABSOLUMENT !!
 
 Lorsque Macron annonce le remboursement à 100 %, il se cache bien de dire que c'est de la base de remboursement du régime obligatoire de la Sécurité sociale. C'est de l'arnaque ! Il ne précise pas car c'est sur cette base uniquement et au lieu de 70% actuellement pour les dents et 60% , pour les lunettes, le gain est minime pour ceux qui ne possèdent pas de complémentaire santé !
Exempe :
Visite chez le médecin, votre tiers payant + le 1 € de ticket modérateur + le remboursement de la sécu (70%) est égal à 23 € soit une prise en charge à 100 %.
Pour les lunettes, suivant le verre la sécu rembourse 60% de 2.54 € par verre soit 60% de la base de remboursement du régime obligatoire de la sécu. S'il passe à 100 % ils ne rembourseront pas plus de 100% de la base de remboursement, soit 2.54 €. Quant à la monture, c'est un forfait donc une paire de lunettes même remboursée à 100 % du régime obligatoire de la sécurité sociale ne vous fera gagner que 0.90 € par verre ! Si votre paire de lunettes coute 750 € avec des verres progressifs et une monture de 450 € vous ne récupérerez, à la condition d'avoir une bonne mutuelle, que 5.08€ pour les verres + une partie du montant de la monture ! Arnaque !!!!
Pour les dents c'est pareil ! il s'agit d'un forfait de 107.50 € pour les couronnes ce qui correspond à 70% du régime obligatoire donc 72.50 € par couronne. Si vous passez à 100 % ça vous fera récupérer 107.50 € pour atteindre les 100 % de la base de remboursement du régime obligatoire.

Mais une facture de 3500 € ne vous sera jamais remboursée à hauteur de 3500 € même avec une très bonne mutuelle ! C'est donc de l'ARNAQUE de politicards comme pour les 35 heures, le salaire universel et tout le reste ! Affabulateurs, truands, menteurs,... Politiciens !!!!!
ARNAQUE ! ARNAQUE ! ARNAQUE ! Faites tourner pour réveiller les esprits et ne pas vous faire avoir par ce genre de promesses !!! Ouvrez les yeux et réfléchissez avant de voter et de croire les journalistes ...


Coment fonctionne le régime de remboursement de la sécurité sociale pour les dents et les lunettes ?

3 Choses : La Base de remboursement
                  Le Régime Obligatoire
                  Le Taux de remboursement

La Base de remboursement :

Honoraires médicaux fixés au 01/01/2012 (métropole)
ActeBase de remboursement Taux de  remboursement du régime généralTaux de remboursement du régime Alsace Moselle
Consultation généraliste (secteur 1)23 €70 %90 %
Consultation spécialiste (secteur 1)25 €70 %90 %
Consultation Psychiatre, Neuropsychiatre, Neurologue (secteur 1)39,70 €70 %90 %
Consultation spécifique cardiologue45,73 €70 %90 %
Kinésithérapie16.13 €60 %90 %
Monture lunette30,49 €60 %
Verres lunette[1]entre 2,29 € et 24,54 €60 %
Couronne dentaire2,15 € * 50 unités = 107,50 €70 %90 %
Acte de soin dentaire1,92 € par unité70 %90 %

Le Régime obligatoire :

Le système français d’assurance maladie se divise en plusieurs régimes différents, qui ont tous la particularité d’être obligatoires pour les catégories de population auxquelles ils sont destinés, et ce afin de garantir pour tous un accès minimal aux soins de santé.
Un salarié du secteur privé, ainsi, est tenu en principe de cotiser pour le régime général, tandis qu'un agriculteur doit obligatoirement s'affilier au régime agricole et ne peut en choisir un autre, la seule liberté se situant dans le choix (ou pas) d'une complémentaire santé.
Le régime général, qui couvre plus de 85 % de la population, est complété par certains régimes dits « particuliers » ou « spéciaux », qui se caractérisent par une autonomie plus ou moins forte et une couverture variable des différents risques autres que la maladie (maternité, vieillesse, accidents du travail, etc.), les risques non couverts étant délégués au régime général.

Le Taux de remboursement :

Cas général :
Remboursement des frais médicaux
30 %Médicaments non reconnus de première nécessité 
60 %Auxiliaires médicaux (infirmiers, kinésithérapeutes...)
65 %Médicaments courants : vaccins les plus courants (1) - Frais de transport à l'hôpital - Frais de prothèses et d'orthopédie, accessoires et pansements - Optique : verres (et montures de lunettes des enfants de moins de 16 ans)
70 %Consultations des médecins et dentistes conventionnés
80 % (2)Hospitalisation ou séjour dans une clinique conventionnée
100%Médicaments irremplaçables et coûteux

Sont remboursés à 100 % (sauf pour les médicaments remboursés à 30 %) :
  • les titulaires d'une pension de victime de guerre et les accidentés du travail ayant une rente ou une pension d'invalidité pour incapacité des 2/3 pour tous les soins,
  • les titulaires d'une pension d'invalidité ou d'une pension de vieillesse remplaçant une pension d'invalidité pour tous les soins,
  • les personnes bénéficiant de la couverture complémentaire santé dans le cadre de la couverture maladie universelle.
A noter : les titulaires de l'allocation supplémentaire sont remboursés à 80 % pour les frais de médecin, de dentiste et d'auxiliaires médicaux et à 100 % pour les frais de transport.
Les assurés sociaux pour les soins suivants (sauf pour les médicaments remboursés à 30 %) :
  • actes dont le coefficient est supérieur à 60 (sauf prothèses dentaires) : interventions chirurgicales nécessitant une anesthésie générale et certains examens. La prise en charge à 100 % s'applique aussi bien à l'acte lui-même qu'à tous les soins en rapport direct avec l'affection qui a motivé l'acte,
  • hospitalisation à partir du 31e jour,
  • soins consécutifs à un accident de travail,
  • diagnostic et traitement de la stérilité,
  • soins donnés aux enfants prématurés,
  • soins donnés aux femmes enceintes à partir du 6e mois de grossesse,
  • soins donnés aux enfants handicapés,
  • soins donnés aux nouveau-nés dans les établissements de santé au cours des 30 jours qui suivent leur naissance,
  • gros appareillage de prothèse ou d'orthopédie,
  • dépistage du Sida et de l'Hépatite C,
  • frais d'examens de dépistage organisés dans le cadre de la lutte contre les maladies aux conséquences mortelles évitables (cancers, certaines MST), les soins dispensés dans un centre ambulatoire de soins en alcoologie,
  • les soins consécutifs aux sévices sexuels (viols, violences sexuelles) subis par les mineurs et réprimés par le code pénal.
Les assurés âgés de 65 ans et plus, pour le vaccin contre la grippe.

                  Bruno ROTA
         Secrétaire départemental
Candidat à l'investiture législatives




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire