samedi 21 janvier 2017

Invitation à l'Apéro !!!!!




La Fédération FN55 vous convie le

18 Février 2017

 à un Apéritif Dinatoire
Salle de la Mairie des Paroches

A partir de 18h00
Soyez nombreux à nous y retrouver !!!

Pour toute réservation, Merci de prendre contact avec nous au 06 89 51 89 39
 
     Bruno ROTA
    Fédération FN 55
 

vendredi 20 janvier 2017

Le pire reste à venir !

Hollande négocie avec Bruxelles afin d’être nommé en mai :

 Président de l’Union Européenne


Le bilan de François Hollande à la tête du pays est accablant :
  • Il laisse un million de demandeur d’emplois supplémentaires,
  • Il laisse une croissance ridicule comparée à celle de nos voisins européens,
  • Il laisse une France diplomatique totalement isolée et déconsidérée,
  • Il laisse un parti socialiste en ruines, et l’idée de la social-démocratie obsolète,
  • Il laisse une image de la fonction présidentielle avilie et dégradée.
On s’attendrait à ce qu’un président « normal », ce qu’il a toujours prétendu être, se fasse oublier et se replie sur ses terres de Corrèze qu’il n’aurait jamais dû quitter.
Au lieu de ça, on s'autorise à penser dans les milieux autorisés, que François Hollande manoeuvre en secret pour décrocher la présidence du Conseil européen qui – miracle du calendrier – sera vacante à la fin du mois de mai prochain !
Non, vous ne rêvez pas !  Hollande restera un cas dans la vie politique française ! Un " cas " rrément pathologique qui deviendra sûrement un sujet d’études passionnant dans les facultés de psychologie, voire de psychiatrie ! Rien ne semble pouvoir atteindre cet homme à l’égo surdimensionné.  Rien, ni les critiques, ni le ridicule ne peut instiller dans son esprit le moindre doute sur sa valeur et ses compétences.

Il faut dire que les médias ont été, avec lui, d’une complaisance plus que suspecte. Un président comme Nicolas Sarkozy aurait-il pu survivre politiquement et surtout médiatiquement aux multiples scandales qui ont émaillé le quinquennat catastrophique de François Hollande :
  • Le scandale Cahuzac qui a mis à mal l’image du socialisme incorruptible vis-à-vis de l’argent,
  • Les nombreux scandales qui ont touché les ministres et les conseillers de l’Elysée (Kader Arif, Yasmina Benguigui, Aquilino Morelle, etc …)
  • La pantalonnade « scootérisée » de la rue du cirque et sa relation avec une starlette de cinéma,
  • Le livre « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler et l’épisode des « sans-dents » !
  • Le livre « Ce qu’un président ne devrait pas dire » démontrant le peu de sens du devoir et cet égo hors-limite qui caractérisent Hollande,
Imaginez Nicolas Sarkozy dans le rôle et souvenez-vous que la simple déclaration de ce dernier « Avec Carla, c’est du sérieux ! » avait déjà fait scandale dans la presse et avait déchainé les critiques de la gauche … Une déclaration qui pourtant s’est avérée validée par le futur !

Hollande à la tête de l’Europe : tout mais pas ça !

Faisons confiance aux dirigeants européens, et notamment à Angela Merkel, pour se mettre en travers des ambitions de ce premier président de la V ème République déjà empêché de se présenter à sa propre succession.

Malheureusement, dans le passé, on a pu observer que l’échec patent de Pierre Moscovici à la tête du ministère des finances du gouvernement, le 1° ministre d'alors, ne l’avait nullement empêché de devenir commissaire européen aux affaires économiques et financières !
Non, il n’y a que deux postes auxquels pourrait légitimement postuler François Hollande et auxquels il pourrait tenter de réparer les énormes dégâts qu’il y a causés dans le passé :
  • La présidence du département de la Corrèze où où il a précédemment creusé l’un des plus gros déficits des départements français,
  • La présidence du parti socialiste, parti qui lui doit sa complète décrépitude et sa disparition de la vie politique à plus ou moins long terme.
Il apparait clairement que dans ces deux postes précédemment tenus par François Hollande, le principe de Peter l’avait atteint, principe qui veut que chaque personne finit par atteindre, à force de promotions plus ou moins justifiées, son propre niveau d’incompétence.

       Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
    Fédération FN 55
 

mardi 17 janvier 2017

Role du député à l'assemblée Nationale


Le rôle du député

Le député bien qu’élu dans sa circonscription, cadre géographique restreint, est l’élu de la Nation : Il agit et parle au nom de l’intérêt général. Pendant la durée de la session parlementaire, qui court du premier jour ouvrable d’octobre au dernier jour ouvrable de juin, l’activité du député se partage entre les séances publiques, le travail au sein des commissions, des offices, délégations et des groupes politiques. Les députés se rassemblent par affinités politiques pour former des groupes d’au moins 20 membres.
 
 LE VOTE DE LA LOI
L’initiative des lois appartient au Gouvernement qui dépose les projets de lois et aux parlementaires par le biais de la proposition de lois ou d’amendements.
– A l’Assemblée, le projet ou la proposition de loi est envoyé pour examen à l’une des six commissions permanentes qui désigne un rapporteur et se prononce sur le texte qui lui est soumis, souvent modifié par des amendements.
– Après une discussion générale sur le projet en séance publique, l’assemblée examine articles et amendements. Puis il est procédé au vote sur l’ensemble du texte. Tous les débats sont reproduits au journal officiel.
– Le texte voté par une assemblée, est transmis au Sénat jusqu’à l’adoption d’un texte commun. Ces lectures successives s’appelent « la navette ». Le Premier ministre peut, en cas de désaccord, provoquer la réunion d’une commission mixte paritaire, composée de sept députés et de sept sénateurs. Si cette procédure de conciliation n’aboutit pas le Gouvernement peut donner « le dernier mot » à l’Assemblée Nationale. Il peut même allez jusqu'à faire passer la loi " en force " avec l'article 49.3
– Après l’adoption, le Président de la République dispose de quinze jours pour promulguer la loi, délai pendant lequel elle peut être soumise au Conseil constitutionnel, notamment par le Président de l’Assemblée ou du Sénat ou par soixante députés ou soixante sénateurs. La loi promulguée paraît au Journal Officiel.
LE CONTRÔLE DU GOUVERNEMENT
hemicycle-banc-des-ministres
Le Gouvernement est politiquement responsable devant la seule Assemblée nationale. Celle-ci veille à la bonne application de la loi et à l’évaluation des politiques publiques.
– La motion de censure, qui doit être signée par au moins un dixième des députés, est adoptée si elle recueille les voix de la majorité des membres de l’Assemblée. Le Premier ministre peut aussi décider d’engager la responsabilité de son Gouvernement sur son programme, sur une déclaration de politique générale, ou sur le vote d’un texte.
En cas de censure le Premier ministre doit remettre au Président de la République sa démission.
– Le contrôle du Gouvernement s’exerce également au moyen des questions au Gouvernement (du mardi ou mercredi après-midi), des questions orales sans débat (le mardi matin) ou écrites qui sont publiées, ainsi que les réponses au Journal Officiel.
– Chaque année à l’automne, l’examen du projet de loi de finances (le « budget ») et de la loi de financement de la Sécurité Sociale permet aux commissions d’analyser l’action administrative dans tous les domaines. Les rapporteurs budgétaires disposent de pouvoirs de contrôle sur pièces.
– L’Assemblée nationale peut décider de constituer une commission d’enquête d’une durée limitée à six mois. Son rapporteur dispose de pouvoirs d’investigation. Toute personne dont elle juge utile l’audition est tenue de se présenter devant elle et de prêter serment, sous peine de sanctions pénales.
– L’Assemblée nationale peut également utiliser d’autres organes (missions d’information, délégations et offices parlementaires) destinés à contrôler des politiques publiques dans différents domaines.
LE FONCTIONNEMENT
arton302
Au quotidien, cinq types d’organes régissent le travail de l’Assemblée : le Président, le Bureau, la Questure, la Conférence des Présidents, les commissions.
– Le Président, élu au début de la législature et pour la durée de celle-ci, réprésente l’Assemblée Nationale et dirige ses débats. La Constitution impose sa consultation par le Président de la République en cas de dissolution de l’Assemblée nationale ou de mise en oeuvre des pouvoirs exceptionnels prévus par l’article 16. Il désigne, notamment, trois des neufs membres du conseil constitutionnel. Il nomme également un membre du Conseil Supérieur de la magistrature et trois membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.
– Le Bureau est l’organe chargé de prendre les décisions importantes concernant le fonctionnement de l’Assemblée. Le Bureau comprend, outre le Président qui le dirige, six vice-présidents appelés à le suppléer en séance publique,trois questeurs et douze secrétaires.
– La Questure est chargée de gérer les finances de l’Assemblée nationale. Les trois Questeurs sont dotés de pouvoirs administratifs importants dont la gestion du personnel et de l’équipement audiovisuel servant aux médias. Enfin, ils sont responsables des moyens mis à la disposition de leurs collègues et du personnel pour la bonne marche du travail parlementaire : locaux, bureaux, téléphone, transports.
– La conférence des Présidents sous l’autorité du Président, est chargée de l’établissement du programme de travail de l’Assemblée. Elle est composée des Présidents des commissions, de Rapporteur général de la commission des Finances, du Président et des vice-présidents de l’Assemblée, des présidents des groupes politiques et du ministre chargé des relations avec le Parlement.
– Les commissions, Le Président, le Bureau de chacune des commissions ainsi que le Rapporteur général de la commission des finances sont élus chaque année, à l’ouverture de la session ordinaire. Les députés sont tous membres d’une seule commission permanente. Ils peuvent également être membre d’une délégation ou d’un office parlementaire.
 
Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
Fédération FN 55

dimanche 15 janvier 2017

Non à tous les cumuls électoraux

Jusqu'au 31 Décembre 2016, En politique, le cumul des mandats consistait à exercer simultanément plusieurs mandats électoraux. En France, cette pratique était limitée par la loi, notamment afin de réduire les risques de conflits d'intérêts entre les différentes fonctions exercées.
Le cumul des mandats, concernait encore récement la quasi-totalité des parlementaires français : 85% d’entre eux exerçaient un second mandat électif, contre moins de 20% des parlementaires en Allemagne, en Italie ou au Royaume-Uni.
Que disait la loi :
La Constitution de 1958 prévoit par exemple l’incompatibilité entre le mandat de parlementaire et l’appartenance au gouvernement.
Par la suite, le cumul des mandats a été limité par des lois promulguées en 1985 et en 2000.
Les dispositions légales actuelles sont définies par la loi organique n° 2000-294 du 5 avril 2000 relative aux incompatibilités entre mandats électoraux et par la loi n° 2000-295 du 5 avril 2000 relative à la limitation du cumul des mandats électoraux et des fonctions électives et à leurs conditions d'exercice.
Règles applicables aux parlementaires
Selon les articles L.O. 137 et L.O. 137-1 du code électoral, le cumul des mandats parlementaires est strictement interdit.
Cela signifie qu’il est interdit de cumuler les fonctions de député, de sénateur et de député européen.
Un parlementaire élu au Parlement européen à Strasbourg perd automatiquement son mandat national.
Par ailleurs, selon l’article L.O. 141, un élu de l'une de ces assemblées ne peut cumuler son mandat avec plus d'un des mandats locaux suivants : conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller général, sauf s'il en est le Président,conseiller de Paris ou conseiller municipal d'une commune de 3.500 habitants ou plus, sauf s'il en est le maire et ce quelle que soit la taille de la commune.


 
A compter du 1° Janvier 2017, c'est l'enfumage politique !
 
En effet, le cumul de mandats et son corollaire direct, l'absentéisme parlementaire, sont deux particularités bien françaises. Deux particularités affligeantes qui nuisent au bon fonctionnement de la démocratie. Toutefois pour un parlementaire, le problème est moins le cumul de mandats en général, que surtout le cumul de lourdes fonctions exécutives locales, lesquelles sont déjà par nature des activités à plein temps. Les fonctions de maire de grande ville, de président de conseil régional, ou de président de communauté d'agglomération sont des activités à plein temps. Un mandat parlementaire est aussi une activité à plein temps et nul ne peut assumer correctement deux activités qui sont chacune à plein temps. D'ou la raison pour laquelle, tout simplement, le maire de Verdun n'est pas candidat à la fonction législative ! Quant au maire de Bar le Duc, ses bilans de maire et de président d'agglo étant tellement catastrophiques qu'il préfère assurrer sa place dans l'hémicycle au milieu des profiteurs de l'état.
Parallèlement à une mesure du même type pour les députés et les sénateurs, la loi n° 2014-126 du 14 février 2014 a interdit le cumul des fonctions exécutives locales avec le mandat de député européen. Toutefois, à droite et à gauche, de nombreux parlementaires avaient essayé de bloquer la procédure législative. Finalement, ils obtinrent que le texte ne s'applique qu'après l'expiration des mandats parlementaires en cours, c'est-à-dire en juin 2017 pour les députés et en octobre 2017 pour les sénateurs. Pire, la mesure similaire ne s'appliquera qu'en 2019 pour les députés européens.
 
Lorsque l'on veut faire son travail correctement et ne pas se disperser, il n'y a qu'une seule et unique méthode efficace, productive et rentable pour les Français :
 
NE PAS AVOIR PLUS Q'UN MANDAT A LA FOIS QUEL QU'IL SOIT !
 
NE PAS EXERCER PLUS DE 2 FOIS DE SUITE LE MEME MANDAT !
 
NE PAS AU JOUR DE LA DATE DE CANDIDATURE, DEPASSER 70 ANS !  
 
C'est d'ailleurs la position de notre conseillère régionale qui l'a rappellé à la presse, précisant bien que sa fonction lui suffisait amplement et qu'elle n'était pas candidate à l'investiture aux législatives..
 
Sans parler du cumul des salaires et retraites :
François Hollande :  14 910 € Il touchera en retraite aux alentours de 30 000 € à/c du 1° Juin 2017
J-Marc Ayrault : 22450 €
Valéry Giscard d'Estaing - Jacques Chirac - Nicolas SARKOZY : 30 000 € ( Ce n'est que la retraite )
Jacques Delors : 14 000 € - Jaques Lang : 13 000 € - Jean-Luc Mélecnchon : 13 000 € ( le smic est à : 1153 € ) Alain Juppé : 16 000 € - François Fillon : 16 000 € - Rozelyne Bachelot : 7 000 € - Rachida Daty : 16 000 € - Nathalie Kosciusko : 20 000 € - José Bové : 13 000 € - Noel Mamerre : 17 000 € - Martine Aubry 9 000 € - Eric Woerth : 17 000 € - Christian Estrosy : 17 000 € etc, etc...
Et là on ne parle que d'argent public !!! 
 
Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
Fédération FN 55
 
 

 


mercredi 11 janvier 2017

Galette des rois 2017

GALETTE des ROIS 2017 

Cette année, la Fédération FN de la Meuse
organise comme l'an passé, sa galette des rois
 
Elle aura lieu à la Salle des fêtes de Chauvoncourt
le 27/01/2017 à compter de 19h00
 
 Nous aurons aussi à cette occasion la prèsence d'un imminent intervenant qui viendra nous parler de l'islam, sans aucune idée de manoeuvre.
A bientôt !
Venez nous y retrouver nombreuses et nombreux accompagnés de vos amis sympathisants.
 
Pour toute information contactez Guy GILSON au 06 89 51 89 39
                                  
 Fédération FN 55

Galette des Rois du 27  Janvier 2017

Mr et/ou Mme :.............................................................       

                                 Adhèrent FN N° :    ......................... /........................... 

Assistera(ont) à la Galette des Rois de la Fédération FN55 du 27 Janvier 2017

Il(s) sera(ont) accompagné(s) de :   ............    personne(s) 

Le goûter comprend : Galette des rois, choux à la crème, éclairs, flans, crêpes Suzette, glace, cidre, crèment d'Alsace, café, eau.

Le montant participatif est de : adhèrents : (12 €) x  …....... Nbe de personnes =  .….............€

                                               sympathisants : (15 €) x  .......... Nbe de personnes = ..................€

Ci-joint à mon bulletin réponse un chèque de :   ............... €           libellé à l'ordre de :  

Fédération de Meuse
 
 Bulletin de participation à retourner impérativement par courrier accompagné du règlement avant le 24 Janvier 2017 pour des raisons de  réservations, à :

 Guy GILSON 6 rue St-Joseph 55300 St-Mihiel

Si vous souhaitez régler autrement, Merci de vous mettre en relation avec lui au 06 89 51 89 39

         Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
      Fédération FN 55
      

dimanche 8 janvier 2017

Réunion de bureau de la Fération FN 55

La réunion bi mensuelle s'est tenue à la salle des fêtes de Chauvoncourt. Les conditions climatiques très difficiles n'ont permis de commencer la réunion qu'aux alentours de 11h30. Les membres excusés sauf une étant au nombre de 7, Le quorum étant atteint, grâce à la présence de notre conseiller régional Eric Vilain, nous avons pu commencer notre réunion.
A l'ordre du Jour :
Acquisition d'un local de permanence
Cette permanence sera ouverte à compter du 01° février 2016 tous les samedis matin de 09h00 à 12h00 dans un premier temps. Elle se situe à l'angle de la plage Reggio, de la rue jean-jacques rousseau au n°1 de la rue voltaire. Accolée au magasin d'habillement.
de passage à Bar le duc, venez nous y retrouver nombreux, un accueil chaleureux vous y attend. La déco et l'agencement seront en place courant semaine prochaine.
Le bureau a également décidé à l'unanimité de partir à la recherche d'un véhicule qui serait équipé sous cette forme et qui servirait de permanence itinérante sur les routes des villes et des villages meusiens durant les deux campagnes à venir. Si parmi nos sympathisants et adhérents certains en seraient pourvus merci de contacter un membre du bureau !



La galette des reines et des rois sera comme l'an passé organisée et devrait avoir lieu mi février à la salle des fêtes de Chauvoncourt. Comme à notre habitude, n'attendez pas pour vous mettre en rapport avec notre très fidèle ami Guy Gilson  trésorier opérationnel, efficace, rigoureux et méticuleux.


Dans ce cadre là, la fédération de Haute Marne nous informe que Madame Marion Marèchal-Le Pen tiendra un meeting le jeudi 16 février 2017 à Bettancourt la Ferrée en début de soirée. Les places étant limitées merci à celles et ceux qui souhaiteraient s'y rendre de nous contacter également au plus vite.

Les affiches et les tracts sont arrivés à bon port et seront prochainement dirigées vers les colleurs habituels. Je rappelle la nécessité de respecter stricto sensu les consignes en ce qui concerne le collage de nos affiches en dehors et/ou durant la campagne électorale. De fortes amendes seraient appliquées en cas de non respect de celles-ci. A bon entendeur....

Dans le cadre de sa campagne présidentielle, la présidente du Front National participe à plusieurs tournées et sera présente aux arènes dee Metz le 18 mars 2017. Si certains souhaitent s'y rendre merci de nous contacter rapidement car il serait possible d’affréter un autocar pour nous y rendre.


 Les élections législatives furent le dernier sujet abordé et non pas des moindres. Le candidat pré investi pour le Nord Meusien, a répondu à moult questions sur son investiture compte tenu de certains critères. Nous restons toujours dans l'attente de la désignation de l'autre investiture qui concerne le sud Meusien. Les participants se sont largement exprimés sur celle-ci.  Il semblerait que les autres partis meusiens ont après réunion de leur bureau désigné le candidat qu'ils estimaient être le plus capable et le plus représentatif pour remporter la victoire. En ce qui nous concerne, cette désignation ne devrait plus tarder, les autres candidats étant déjà très actifs sur leurs circonscriptions.

La réunion s'est terminée aux alentours de 13h30, et un couscous maison a été offert à l'ensemble des membres du bureau présents rejoints pour cette occasion par des militants des plus émérites et des plus actifs au sein de la fédération Meuse. La prochaine réunion du bureau est fixée aux alentours de début mars.

Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
Fédération FN 55
      

vendredi 6 janvier 2017

incohérent et pusillanime

« IL »  est revenu !

J'imagine que l'émission d'hier a été tournée en Afrique du Nord ou dans les quartiers dits «  populaires »  de notre belle Capitale ! En effet, à voir les journalistes, les intervenants, les reportages,... j'ai eu l'impression que la représentation la plus importante des françaises et des français étaient de race africaine ! Il faut dire que j'ai « zappé » rapidement après avoir tenté d'écouter cette « normalienne » expliquer qu'elle était féministe et libre ! Oui, sauf qu'en même temps elle pratique une des religions les plus rigoristes au monde en ce qui concerne justement « la liberté de la femme » !,,,
Personne n'est dupe et certainement pas les français: Manuel Valls, pour tenter d'incarner une sorte de ligne centriste face aux électeurs de la « Belle alliance populaire », change d'opinion plus vite qu'une girouette.Il faut bien tenter de contrecarrer Emmanuel Macron.
Il était pour l'usage du 49-3, il est contre ; il était pour l'interdiction du voile à l'université, il est contre ; il était contre la défiscalisation des heures supplémentaires, il est pour ; il était pour la rigueur dans les dépenses publiques, désormais il ne prévoit que des dépenses supplémentaires au prétexte qu'«il faut assumer le coût de notre modèle social», l'un des plus dilapidateurs au monde pourtant.
Pourquoi cette normalisation ? Il l'avoue sans ambages : « Quand j'ai dit ce que je pensais et proposais des mesures courageuses, j'ai terminé avec 5% des voix» !
À ce niveau, la démagogie redevient de la naïveté, le cynisme de l'honnêteté!
En réalité, la candidature de Manuel Valls souffre d'un péché originel: Il a contraint François Hollande à renoncer en lui signifiant qu'il se présenterait coûte que coûte. Face à la perspective de la division et du ridicule, Hollande ne voyait plus comment emporter la primaire de la gauche, a dû déclarer forfait. Du coup,Valls ne peut, désavouer son héritage gouvernemental et se poser en candidat de la rupture avec le soi-disant modèle social français.

Cela ferait trop de trahisons en si peu de temps.

Ce grand écart et ce sacrifice conduisent à des propositions anecdotiques qui évitent tous les sujets qui fâchent.
Difficile de faire plus contradictoire

«Il faut une pause dans les réformes mais il faut changer les choses quand même».

Défendre l'industrie française?

«Il faut augmenter les droits de douane.»

Sauf que nos engagements européens et internationaux nous en empêchent, il ne dit absolument pas comment il parviendrait à faire bouger nos partenaires.
Tout finit alors en mesurettes technocratiques alors qu'il faudrait entreprendre des travaux d'Hercule.:

«Nous parviendrons à nous redresser et à lutter contre le chômage en améliorant la formation tout au long de la vie.»

pas d'exemples, pas de solutions. Même les journalistes particulièrement ancrés à gauche, en était comme deux ronds de flan …
Il pense que ce positionnement prudent suffira à lui assurer la victoire tant les candidatures de Montebourg, Hamon ou Peillon sont fragiles. L'objectif n'est absolument pas d'emporter la présidentielle mais simplement d'être le candidat du PS et de ne pas faire trop mauvaise figure afin de tenter de prendre le parti ou du moins ce qu'il en reste.

Mais alors qu'est-ce qu'il fait là !!!

Le conservatisme n'a jamais fait gagner une élection et ses concurrents ont beau être des gauchistes pâlichons (Montebourg et Hamon) ou des bureaucrates sortis de nulle part (Peillon), Valls ferait bien de se méfier grandement tant il est apparu incohérent et pusillanime.
Le moment le plus intéressant et l'occasion la plus ratée de cette émission restera en définitive sa confrontation avec une normalienne portant le voile. C'est un paradoxe pour une tenue prétendument musulmane! - elle prenait son cas pour une généralité en affirmant que les femmes qui sacrifient ainsi à l'islam réactionnaire sont «libres et féministes». Elle a du voir fatima !
Malgré des tentatives poussives, Valls n'est même pas parvenu à dénoncer cet alibi et ce subterfuge qui menace tant notre république.


Et il n'a même pas Honte !

mardi 3 janvier 2017

Suppression des régions

Voici exactement les propos que j'ai tenu encore hier au Maire de Culey !

Suppression des régions qui dilapident l'argent public en créant des fonctions d'élus inutiles et surtout revalorisation de la fonction de maires particulièrement pour les communes de  moins de 2000 habitants qui font un véritable travail de fond souvent à leur détriment et loin de la reconnaissance qu'ils méritent.

Merci Marine !!!

Vous pouvez retrouver cette vidéo également sur notre page Facebook : FN Meuse

https://www.facebook.com/MarineLePen/videos/1592463827436602/


lundi 2 janvier 2017

Vite, la France a besoin d'un Chef !

Les caractéristiques d’un véritable chef !
A quels traits de caractère un bon chef doit-il satisfaire ?
Liste de caractéristiques propres à tout véritable chef qui se respecte.
1. Prise de décision
Les bons donneurs d’ordre prennent régulièrement des décisions et s’y tiennent par la suite. En cas d’incertitude, ils décident tout de même, prennent et assument leurs responsabilités.
2. Compétences
Les leaders doivent prévoir les moyens adéquats pour que leur équipe puisse fonctionner de manière optimale. Un chef compétent est quelqu’un qui peut influencer et convaincre les autres de manière positive.
3. Intégrité
L’intégrité repose sur le respect. Les chefs à qui l’on peut faire confiance améliorent les prestations, la satisfaction et l’implication de leurs collaborateurs.
4. Vision
Afficher une vision claire, transparente et compréhensible est très importante. Elle donne aux collaborateurs un but commun et une certaine motivation à persévérer. Sans vision compréhensible on ne va nulle part.
5. Modestie
La plupart des chefs efficaces ne sont pas les plus vantards. Ils sont incroyablement modestes et humbles.
6. Ténacité
Les véritables chefs qui ont le mieux transformé leur organisation n’ont jamais abandonné. Opiniâtres, cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas flexibles, mais bien qu’ils n’ont jamais cessé de poursuivre leurs buts.
7. Ecoute
Le Chef anime et coordonne ses équipes en étant au plus près d'eux et à leur écoute permanente. Un dialogue constructif, clair et honnête est la base d'une bonne relation empreinte de réussite.
8. Objectivité
Le véritable Chef ne porte jamais un jugement où il ferait intervenir ses préférences personnelles. Seule la réussite de la mission doit lui importer.


Voilà, ce que ce doit d'être un vrai Chef ! Mais il ne pourra l'être qu'avec l'adhésion de ses hommes. Et aujourd'hui, plus qu'hier et encore moins que demain, voici le véritable chef dont la France et les français ont besoin !!

Rendez-vous sur Objectif 


VOTEZ MARINE !

           Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
      Fédération FN 55

dimanche 1 janvier 2017

Ne vous trompez pas de combat !

Aujourd'hui, le seul veritable ET UNIQUE combat que nous devons mener, est celui-ci !

« REMETTRE LA FRANCE EN ORDRE »

EN CINQ ANS

L’année 2017 sera décisive puisqu’elle engagera, peut-être de manière irrémédiable, l’avenir de la France et de son peuple.

L’ALTERNATIVE DE LA NATION

L’élection présidentielle de 2017 met en effet en jeu un choix de civilisation avec une alternative simple :
Soit la dilution de la Nation dans une société fragmentée par le multiculturalisme et le communautarisme, une entité sans unité, ouverte à tous les vents de la mondialisation sauvage et de l’Union européenne, du laisser-aller, du laisser-faire, du laisser passer, une France appauvrie où prédominera la loi du plus fort ;
Soit la Nation française, ce qui suppose la reconquête de notre indépendance, de nos territoires, de nos valeurs, de nos libertés, de notre fierté nationale, ce qui suppose également un Etat stratège au service de la prospérité et de la protection de tous. Il s’agit en somme de la reprise en main de notre existence en tant que peuple, de la réaffirmation de la France comme une communauté de destin mue par un grand projet collectif.

LA CONFIANCE DANS LES FORCES DE LA FRANCE

La France souffre non pas d’un manque d’intelligence, d’énergie ou d’atouts. La France pâtit, avant tout, de sa mise sous tutelle par l’Union Européenne, de la désorganisation générale qui s’est installée d’abord dans les esprits de prétendues élites puis dans les rouages de l’Etat pour atteindre progressivement des parts entières du pays.
Comme à chaque fois dans l’histoire mouvementée de la France, le sursaut viendra du peuple, c’est-à-dire du cœur du pays.

MARINE LE PEN PROPOSE DE REMETTRE LA FRANCE EN ORDRE EN CINQ ANS :

  • Retrouver l’indépendance territoriale, monétaire, économique et législative ;
  • Restaurer un État fort et rétablir l’ordre républicain partout ;
  • Réaffirmer les valeurs françaises et les règles de la laïcité ;
  • Valoriser le travail, défendre le pouvoir d’achat et développer l’emploi français ;
  • Organiser la justice fiscale et l’efficacité dans la gestion de l’argent public ;
  • Sauver la Sécurité sociale et garantir les retraites ;
  • Promouvoir une école et des formations de grande qualité ;
  • Retrouver une diplomatie influente au service de la puissance du pays.

« AU NOM DU PEUPLE »

Cette remise en ordre sera conduite « au nom du peuple », c’est-à-dire avec lui et pour lui. Elle sera mise en œuvre dans le cadre d’une République renforcée par le recours au référendum qui permettra aux citoyens, tout au long du quinquennat, de valider de grandes étapes de l’action présidentielle. Elle sera respectueuse des équilibres, conditions nécessaires à la cohésion et donc à la réussite du redressement de la Nation :
  • L’indépendance nationale, tout en nouant des coopérations avec tous les autres peuples et Etats du monde ;
  • La sécurité, en préservant les libertés individuelles et collectives par l’application stricte de l’Etat de droit ;
  • L’Etat, en garantissant l’initiative par une synergie intelligente entre les acteurs publics et privés ;
  • L’encouragement des plus entreprenants, tout en protégeant les plus vulnérables ;
  • L’attachement à la paix, tout en défendant nos intérêts vitaux par exemple dans la lutte contre le terrorisme ;
  • L’innovation, sans sacrifier la responsabilité écologique ;
Vous, patriote, quelle que soit votre condition, quel que soit votre parcours, vous pouvez servir votre Nation, en rejoignant la candidature de Marine Le Pen, et en apportant tout votre soutien à cette belle ambition. Il ne reste que quelques mois pour permettre un retour aux véritables valeurs. C'est le seul combat qui compte   " aujourd'hui " Ne vous y trompez pas car sans vous rien ne serait possible ! Tous unis derrière notre candidate jusqu'à la victoire !!! N'oubliez jamais notre devise ( que vous retrouvez sur facebook : FN Meuse )                             
                   Par le Peuple, Avec le Peuple et Pour le Peuple français ! 
                         Défendre nos valeurs, nos droits et nos familles                              

                                                      Bruno ROTA
Secrétaire Départemental
Fédération FN 55 

mercredi 28 décembre 2016

article de l'est républicain.

LORRAINE - LÉGISLATIVES FN : PHILIPPOT PLACE SES FIDÈLES

28/12/2016 

Une page du Front national se tourne en Lorraine. Pour la première fois depuis des lustres, Thierry Gourlot ne sera pas candidat à une élection, en l’occurrence les législatives de juin. Pas assez proche deFlorian Philippot, il a refusé de dissoudre « L’observatoire des patriotes lorrains » qu’il a créé. C’était la condition sine qua non pour être investi. Il a refusé « le chantage ». Une rebuffade de plus pour celui qui avait déjà été écarté du poste de secrétaire départemental de Moselle du FN et de la commission permanente du Conseil régional.

Décision officielle en janvier

Certains sont déjà investis, d’autres, qui doivent encore faire leurs preuves, seulement pré-investis. Décision officielle en janvier, même si des noms commencent à filtrer.
En Lorraine, l’homme fort du parti, Florian Philippot, place ses fidèles. Lui-même se présentera dans la circonscription de Forbach. En 2012, il avait été battu par le socialiste Laurent Kalinowski, qui ne repart pas. Protégé du n°2 du parti, Kevin Pfeffer, sera opposé à Saint-Avold à la sortante PS Paola Zanetti, dans ce qui est considéré par le FN comme l’une des trente meilleures circonscriptions de France. Aux régionales, le parti frontiste y avait atteint 45,09 %.






Dans les circonscriptions messines, trois conseillères régionales sont pressenties : Laurence Burg, Marie-Claude Voinçon de Woippy et Françoise Grolet, catholique intégriste qui « s’accommode » désormais de Philippot, selon un frontiste.

A Hayange, le maire Fabien Engelmann conformément à une décision du bureau politique, ne sera que suppléant de Hervé Hoff, en charge du FN à Thionville.

A Sarrebourg, révèle l’hebdomadaire d’extrême-droite Minute, le FN présente Marie-Amélie, la fille de Bertrand Dutheil de la Rochère, ex-chevènementiste et trésorier du Rassemblement bleu marine. Elle s’est déjà présentée à des élections à Paris et dans la Somme.
En Meurthe-et-Moselle, Grégoire Eury devrait être investi à Nancy, de même que Cédric Marsolle à Pont-à-Mousson et Billy Winkens à Toul. 




Dans la Meuse, l’ex-Forbachois proche de Philippot, Eric Vilain, est candidat à Verdun, tandis que Corinne Kaufmann, dans le sud, attend les résultats de la commission d’investiture.

  
Dans les Vosges enfin, malgré ses déboires avec le clan Philippot lors de la dernière session du Conseil régional, Jordan Grosse-Cruciani s’engagera dans la bataille, sans doute à Vittel, et
Marina do Santos également.



Enfin, dans la Marne, Thomas Laval lorgne sur la circonscription de Vitry-le-François, pourtant fief de Pascal Erre, un historique du FN.


Conclusion d’un frontiste convaincu : « Philippot place ses pions ». 
Ceci est la copie d’un article de journal.

samedi 24 décembre 2016

Un journaliste n'a pas tous les droits


Et on vient à nouveau nous chatouiller avec " Black M ". Un journaliste courageux parti sans laisser l'adresse a relancé la polémique jeudi 22 décembre dans l'édition de l'est républicain en page région. Bravo monsieur qui semblez totalement oublier ce que déontologie, impartialité et neutralité veulent dire. Vous défendez un chanteur aux propos racistes anti blanc, vous approuvez sans vergogne la honte infligée à notre drapeau et à nos anciens morts au champ d'honneur ! Mais pour qui vous prenez vous, caché derrière des propos et une carte de journaliste qui ne vous donne pas tous les droits et surtout pas celui-là. Oui nous avons réveillé les consciences d'un peuple endormi par tellement de mensonges et de fausses idées, qu'il était prêt à accepter n'importe quoi au nom de la tolérance et du système social dépravé que des gens tels que vous ont permis de mettre en place. Quant à ceux qui nous gouverne ils ne s"y attendaient tellement pas, que pris à défaut ils se sont renvoyés la balle comme des moins que rien allant jusqu'à annuler le concert uniquement par retrait au dernier moment de subventions promises.

Quelles polémiques ??? C'est tout de même incroyable que si l'on exprime une autre opinion que celle qui sert à flatter un pouvoir dévastateur en place, on nous met au pilori ! La réaction à ces deux uniques événements n'a été que d'alerter une population indignée ! Il est interdit de s'exprimer si on est pas d'accord, tout doit être tolérance amour et social. Mais descendez de votre arbre et regardez un peu les choses en face ! C'est pas ça la réalité, oui au spectacle et on l'a écrit, mais Black M est au travers des paroles de ses chansons un raciste anti-français ! Mais vous ne voulez pas l'admettre puisque c'est pas dans " le bon sens ", le metteur en scène du spectacle aurait pu éviter de faire courir les jeunes dans les allées. On peut accepter la vision de l'auteur, la preuve, les tambours pour rappeler l'horreur des bombardements, mais il aurait du calculer les retombées médiatiques possibles ! le maire n'a pas uniquement reculé devant le peuple, mais aussi et surtout parce que la subvention était annulée. Les socialistes nous ont montré leur véritable visage en se renvoyant la balle ! Ils sont à vomir, et c'est à eux que vous voulez confier l'avenir de la France ? Ah bien sur, du social ils en font ! Il faut bien chercher des voix, et après ils vous expliquent qu'ils vous comprennent ? D'ailleurs il est courageux celui qui a donné sa propre opinion sur l'article en région du jeudi 22 décembre, car il ne l'à même pas signé ! Il utilise " son pouvoir " pour mettre en avant sa propre opinion ? Déontologie, neutralité et impartialité sont certainement des mots qu'il a volontairement rayé de son vocabulaire journalistique!... Et il ose parler de polémique stérile ???


Ils estimaient qu'il était impossible de contrôler les voyageurs qui passaient en voiture, alors que dire dans les trains ou dans les bus, pour eux ça semblait impossible ! Mais on croit rêver lorsque des gens qui ne sont pas des " débiles profonds " tiennent de tels propos dans une émission télévisée, et le journaliste qui confirmait et qui acquiesçait leurs propos. Le salopard s'est fait dessouder en Italie, mais avant il était passé par la France ( chambéry ) Si nos frontières messieurs les usurpateurs avaient continué à être en place, il n'aurait pas pu se déplacer ou du moins avec beaucoup plus de difficultés. Alors arrêtez de prendre les français pour des idiots, vous ne méritez même pas la corde pour aller vous faire pendre. Et cette infâme machination ne servant que des intérêts privés qu'est l'Europe et ses frontières passoires. On aurait pu croire que les frontières des pays limitrophes fonctionnaient correctement et étaient renforcées par les pays membres. Rien de tout cela, les frontières entre la grèce et la turquie sont une véritable foutaise. Tous les turcs qui veulent passer en Europe y entrent sans aucune difficulté et ce n'est pas d'aujourd'hui ! Le marché noir, les trafiquants de tabac, de fausses marques venaient tranquillement dans la partie albanaise du kosovo pour vendre leur merde, par où passaient-ils à votre avis ??? Depuis tout ce temps, on nous prend pour des cons, et voici le résultat, des centaines de milliers de migrants arrivent toujours à passer même après que l'Europe ait payé une rançon de 6 milliards d'€uros à la Turquie. Les baisés comptez vous !!!